Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La passion de la beauté

Arthrodèse lombaire: Bilan trois ans après...

8 Mars 2017, 07:03am

Publié par Séve beaute

Bienvenue

 

Cela fera trois ans en Mai que je me suis fait opérer et j'ai eu une arthrodèse lombaire. Ayant régulièrement des commentaires sous mes articles ou vidéos bilans, je continue donc à parler de l'évolution.

Suite à l'opération il y a eu des soucis et en Novembre 2015, j'ai été obligée de me re faire opérer car les vis placées en L3 ne tenaient pas et que mon chirurgien ne voulait rien savoir. J'ai donc était obligé d'aller voir un autre spécialiste.

Cela fait trois ans que je suis en arrête de travail, je viens d'être mis en invalidité catégorie 1 par la CPAM et mis en inaptitude au poste par la médecine du travail, je vais être licenciée car il ,n'est pas possible de faire un reclassement professionnel dans l'entreprise où je suis employée.

 

Pour situé un peu l'évolution de ma santé:

L'année dernière, suite à une aggravation de ma cruralgie, le fait que je n'arrivais pas à me tenir sur les talons ( à droite ), et peu sur la pointe des pieds ( toujours à droite), mon médecin m'a fait faire un électromyogramme de contrôle. Je suis donc allé au centre où j'ai fais les premiers et vu le médecin qui m'avait fait les premiers.

Quand je suis arrivé, elle m'a demandé pourquoi je revenais, pourquoi j'avais étais voir un autre chirurgien? Je lui ai expliqué la situation, dit que depuis la seconde opération, le fait d'avoir enlevé les vis, je n'avais plus ma cruralgie aussi forte qu'avant sauf la crise que je venais de faire, car le nerf n'était plus abîmé par les vis.

Là, elle me dit: Mais qui vous a dit que le nerf était abîmé? Le chirurgien?

Bin, oui, je ne l'ai pas inventé. Bref. Cette femme m'a dit qu'elle ne comprenait pas pourquoi je venais faire cet examen car je n'avais plus les même douleurs, que je devais reprendre mon travail, qu'elle ne voyait pas ce que mon médecin traitant voulait ce qu'elle cherche. hallucinant, il me semble qu'elle devait faire le comparatif avec les examens précédents pour vois si il y avait une évolution.

Bon, elle me demande de me mettre sur la pointe des pieds ( je n'y arrive pas ), de me mettre sur les talons ( je n'y arrive pas ), je manque de tomber car je perds l'équilibre.

Je m'installe pour l'examen, elle commence, me demande de lever ma jambe droite, je ne peux pas, elle me la lève et la la lâche, ma jambe retombe, elle me demande pourquoi????? je lui dis que je ne peux pas la lever ni la garder lever. Elle me demande donc de contracter le plus possible la jambe et continue l'examen.

Il faut savoir que j'avais rendez-vous à 16 h, je suis entré dans la salle à 15 h 55 et je suis sortie à 16 h 20. Cet examen est censé durer une heure......... 

Enfin bon, une fois terminé, elle me redemande de me mettre sur les talons puis sur la pointe des pieds. 

Je vais payer, on me donne l'examen avec un petit conte rendu car le complet sera envoyé à mon médecin traitant.

J'attends donc que mon médecin reçoive le compte rendu pour en avoir une copie et quand j'ai lut ce qu'elle avait écrit, j'ai cru que je rêvais. Elle a noté que je me tenais parfaitement bien debout sur les talons et la pointe des pieds, cas cause d'une forte contraction elle ne pouvait pas lire le résultat affiché le long de la jambe droite. Qu'il y avait toujours le manque de sensibilité et de motricité. Je peux vous dire que je me suis demandé si elle m'avait bien examiné. J'ai appelé mon médecin et lui ai demandé ce qu'il pensait du compte rendu, il ne l'avait pas lu, juste regardé la conclusion, une fois l'avoir lu, il m'a dit qu'il y avait en effet un problème, que j'allais devoir aller en faire un autre dans un autre centre; Même ma kiné a halluciné en voyant le compte rendu.

J'avais besoin de cet examen pour la médecine du travail, je n'ai pas apporté le compte rendu, le médecin m'a examiné et m'a aussi demandé de me mettre sur les talons et pointes des pieds. 

Quand je me suis rendu au rendez-vous, le médecin conseil qui m'a reçu n'était celle avec qui j'avais rendez-vous, on ne me l'a pas dit à l'accueil sinon j'aurai refusé car je suis tombé sur la c.. du service. Elle m'a dit que comme j'avais 42 ans, je pouvais travailler à temps plein, reprendre mes heures de ménages et que comme l'avais préconisé son collègue en Septembre 2016, elle allait me mettre en invalidité mais en catégorie un pas deux car j'avais 42 ans.

D'accord, j'ai un certificat de mon chirurgien qui dit que je ne peux travailler un journée entière debout, que je ne peux pas conduire sur une longue distance, l'aller retour à mon travail n'est pas possible, la médecine du travail qui dit que je ne peux pas travailler debout une journée entière mais non, le médecin conseil dit que si.

J'ai fais un IRM de contrôle pour mon rendez-vous de contrôle avec le chirurgien, et bien, en L3 j'ai de l'arthrose inter apophysaire postérieur majeur. C'est de l'arthrose qui se met sur le haut du dos jusqu'en L3/L4, sur l'arrière des vertèbres; C'est une arthrose qui se caractérise par une destruction ou une érosion du cartilage articulaire situé entre les apophyses vertébrales ( permet le maintient de la tête, l'extension et la flexion dorsale. Voilà pourquoi j'ai des douleurs en L3 ainsi que sur tout le haut du dos.

L'évolution n'est pas bonne, je perds le métier qui était ma passion, je vais devoir trouver une reconversion professionnelle adapté à mon dos, ce qui n'est pas simple car travailler debout ou assise toute une journée n'est pas simple et je suis obligé de trouver un temps plein car un mi temps ou temps partiel n'est pas envisageable pour pouvoir vivre, il faut que je me rapproche de la ville vu que je ne conduis que sur 15/20 klm et qu'il faut faire 35 klm pour me rendre sur Bayonne.

Je devais changer d'appartement, on était venu faire la visite pour l'état des lieux et on m'a mis sur liste d'attente, j'étais en colère mais bon, on peut rien faire.

Voilà, pour l'évolution presque trois ans après.

Ce qui est important après une tel opération, c'est le suivi.

Normalement, comme on fait une greffe osseuse, après, il ne faut rien faire sauf marcher un peu durant deux mois, porter un ceinture lombaire pour que la greffe prenne bien.

On m'a envoyé en centre de rééducation, j'ai fais plus que marcher et je n'avais pas de ceinture lombaire, on n'a pas tenu compte du fait que je disais avoir mal en L3.

Malgré les examens qui disaient qu'il y avait un descellement des vis en L3, on n'a rien fait, on n'a dit que c'était dans ma tête, que l'on ne pouvait pas dire que cela ne tenait pas.

Si vous devez avoir recourt à cette opération, renseignez-vous bien sur le chirurgien, la méthode qu'il utilise et surtout, attention au suivi après opération.

Voilà les conseils que je peux vous donner.

Si vous pouvez vous y rendre, le centre aquitain du dos à Mérignac est spécialisé dans ces opérations, il y a huit chirurgiens, tous spécialistes. Après chacun réagis différemment, moi, l'opération a été bien faite, c'est juste le suivi après qui n'a pas été fait correctement et mon chirurgien qui a était borné.

N'hésitez pas si vous avez des questions, des conseils ou a partager votre expérience avec moi, en commentaire ou en message privé, je réponds toujours.

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article